À côté : j’apprends la couture

Ça faisait très longtemps que j’en avais envie. Parce que ces dernières années, j’ai appris à prendre du plaisir à faire les choses de mes mains, moi qui me pensais trop maladroite pour ce genre de choses. Et puis, je crois que ça participe aussi de l’envie de mettre plus de conscience dans mon univers et en particulier dans ma garde-robe.

Je n’ai jamais aimé faire du shopping. Et le minimalisme a éveillé en moi une exigence très forte sur ce que j’achète. J’ai donc de plus en plus de mal à trouver des vêtements de bonne qualité, qui me plaisent et que je suis sûre de porter. Je n’y mets pas non plus un grand acharnement, il faut bien le dire. Le résultat, c’est que je n’arrive pas toujours à remplacer les vêtements qui finissent par s’abîmer. Ma garde-robe s’appauvrit et pour certaines catégories, ça devient assez critique.

Coudre moi-même mes vêtements, c’est donc aussi une réponse à ce problème. Je peux choisir le tissu, la couleur, le modèle, les finitions… Et adapter tout cela exactement à ma morphologie.

Ça prend un peu plus de temps. Aujourd’hui, je n’ai encore rien terminé de « portable », mais j’y prends un plaisir fou. Et puis ça fait travailler un peu mon cerveau, parce que j’aime bien comprendre tout ce que je fais et pourquoi il faut le faire de telle façon et pas d’une autre. Au point que j’ai commandé une machine à coudre au Père Nowel ! J’ai bien peur que mes proches soient encore obligés de s’extasier chaque fois que je leur montre mon ouvrage et de supporter des cadeaux « fait main ».

Si cet article vous a plu, merci de le partager ! Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux articles et podcasts, inscrivez-vous à la newsletter. NOUVEAU : le podcast est maintenant disponible également sur la chaîne Youtube.
Portez-vous bien,

Laisser un commentaire