Créer une routine : cultiver le plaisir

Je suis ravie de vous retrouver pour une nouvelle semaine avec un thème tout neuf : créer une routine. On a vu déjà qu’il vaut mieux freiner un peu son ambition pour commencer. J’ai même insisté encore hier sur la nécessité d’ajouter une activité après l’autre. Aujourd’hui, on se concentre sur ce qui permettra à votre routine de s’installer vraiment : le plaisir.

Note : j’utilise indifféremment les termes « rituel » et « routine »

En effet, je suis convaincue que la discipline ne peut pas fonctionner à long terme. C’est beaucoup trop d’énergie mentale à déployer, surtout sur la fréquence de nos routines. Si, tous les jours ou toutes les semaines, il faut se faire violence pour s’y mettre, c’est mort. Je dirai même que la finalité même d’une routine, c’est de soustraire la décision et donc la discipline de l’équation. Il faut donc trouver un autre ressort.

Celui que je vous propose, c’est le plaisir. Quand les activités qui composent votre rituel sont agréables, c’est évidemment plus facile. Encore faut-il se placer dans le bon état d’esprit pour savourer chaque instant… et justifier les inévitables sacrifices qui ont permis ces moments privilégiés. Par exemple, je prends toujours garde, quand je médite, à apprécier cette parenthèse. Prise dans le quotidien, j’aurai parfois tendance à considérer ça comme un truc que je dois faire, une n-ième tâche dans ma liste.

Pour les « corvées », le plaisir immédiat est difficile à saisir (quoi que j’ai des copines qui adorent repasser…). En revanche, c’est le temps ou le cerveau disponible plus tard qui permet de faire avaler la pilule. Je ne prends pas un grand plaisir à faire les menus chaque week-end, mais je sais que je vais apprécier tous les soirs de la semaine d’être libérée de la question que j’en suis venue à redouter le plus : « Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? ». Cet ajout récent a mon rituel du week-end est un investissement que je ne regrette vraiment pas !

Merci d’avoir lu jusqu’au bout. J’ai conscience que les billets ont tendance à s’allonger. C’est que j’ai à coeur de vous proposer des pistes utiles pour avancer vers votre vie choisie. N’hésitez pas à me dire si c’est trop long. Si personne ne se manifeste, je risque fort de continuer 🙂

À demain pour un nouveau billet et à vendredi sur le podcast.

Si cet article vous a plu, merci de le partager ! Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux articles et podcasts, inscrivez-vous à la newsletter. NOUVEAU : le podcast est maintenant disponible également sur la chaîne Youtube.
Portez-vous bien,

Laisser un commentaire