Créer une routine : rester raisonnable

Je suis ravie de vous retrouver pour une nouvelle semaine avec un thème tout neuf : créer une routine. On a vu déjà qu’il vaut mieux freiner un peu son ambition pour commencer. J’ai insisté sur la nécessité d’ajouter une activité après l’autre et sur un ingrédient indispensable au succès : le plaisir. On a été discuté du temps qu’il faut se donner pour installer un rituel. Aujourd’hui, on parle un peu des limites qu’il vaut mieux se donner.

Note : j’utilise indifféremment les termes « rituel » et « routine »

Les routines, c’est bon, mangez-en. Ça permet de progresser vers votre vie choisie. Je ne connais pas de meilleur outil pour ça. Mais, comme tous les outils, on ne peut pas tout faire avec. Et surtout, il faut veiller à ne pas en faire trop. Occuper chaque minute de votre journée avec des rituels risque de vous mener tout droit au burn-out.

Il faut vraiment se laisser du temps pour lâcher la pression, quelles que soient vos activités favorites pour cela : une série sur Netflix, une sortie de running, quelques parties de Candy Crush… Si vous avez du mal à préserver ces moments, intégrez-les à vos routines ! Ça peut d’ailleurs être une récompense après avoir réalisé des tâches un peu ingrates ou particulièrement compliquées.

La vie en général, et la vie d’une famille en particulier, est soumise à beaucoup d’aléas. Et il sera illusoire de tout vouloir planifier. Il faut donc se laisser une marge conséquente pour gérer les immanquables imprévus. C’est une condition sine qua non pour une organisation durable.

Et puis, l’inattendu n’est pas toujours négatif, loin de là. Laissez-vous surprendre. Gardez un peu d’espace dans votre emploi du temps pour accueillir les petits bonheurs qui se présentent.

Rendez-vous ici dès demain pour un dernier billet et vendredi sur le podcast.

Si cet article vous a plu, merci de le partager ! Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux articles et podcasts, inscrivez-vous à la newsletter. NOUVEAU : le podcast est maintenant disponible également sur la chaîne Youtube.
Portez-vous bien,

Laisser un commentaire