Faire moins : concentrez vous sur ce qui compte vraiment

Une nouvelle semaine démarre sur le blog, avec un tout nouveau thème : faire moins. Je l’écris au moins autant pour moi que pour vous (ça m’arrive souvent), parce ce que c’est un combat de chaque instant pour moi. On a commencé par parler de la tentation d’être occupé.e pour se sentir important.e. Hier, on a pris conscience de ce qui nous occupe vraiment. Aujourd’hui, on se concentre sur ce qui compte vraiment.

Vous allez dire que je rabâche, mais je vais encore vous parler de vos objectifs, et même de vos valeurs. La première raison qui fait que les objectifs reviennent souvent dans mes billets, c’est qu’ils sont au cœur du système que je vous propose d’expérimenter et d’adapter. Si vous n’avez pas encore avancé sur ce point, je vous invite vraiment à vous lancer. Cet article devrait vous y aider.

J’en parle souvent aussi  parce que des objectifs bien pensés et alignés avec vos valeurs pour permettent de prendre des décisions dans tous les domaines. Ils servent en fait de filtres pour trier ce qui, dans votre vie, est en phase avec votre vie choisie et ce qui ne l’ai pas.

En partant des résultats obtenus avec l’exercice d’hier, vous allez pouvoir faire le tri dans vos occupations. Vous pouvez prendre chaque catégorie et vous posez les questions suivantes :

  • Cette activité est-elle alignée avec l’un de mes objectifs ou l’une de mes valeurs ?
  • Si oui, le temps que j’y consacre correspond-t-il à mes priorités ? J’y passe trop de temps ? Pas assez ?
  • Si non, est-ce quand même important pour moi ? Dans ce cas-là, je vous invite à revisiter vos objectifs et vos valeurs pour l’inclure…

Si vous avez répondu « non » à cette dernière question, c’est formidable ! Vous avez entre les mains une ressource rare qui vient potentiellement de se libérer : du temps. Avant de vous empresser de trouver autre chose à faire à la place, je vous encourage à envisager sérieusement une autre possibilité : garder ce temps pour ne « rien » faire. C’est difficile. Je le sais parce que c’est un véritable challenge pour moi. Mais j’essaie. Et, parfois même, j’y parviens…

On continue cette conversation dans le billet de demain et jusqu’à jeudi sur le blog. Le podcast de vendredi sera consacré au même thème.

 

 

Si cet article vous a plu, merci de le partager ! Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux articles et podcasts, inscrivez-vous à la newsletter. NOUVEAU : le podcast est maintenant disponible également sur la chaîne Youtube.
Portez-vous bien,

Laisser un commentaire