Gérer les gens « difficiles » : comment ne pas se laisser démolir

On continue sur le thème qu’on vient de découvrir : comment on peut gérer les gens « difficiles ». On a déjà vu que, malheureusement, on a souvent à faire avec des gens dont on se passerait facilement et qu’on a pas de prise sur la façon dont ils se comportent. Aujourd’hui, on fait ce qu’il faut pour ne pas se laisser démolir.

Note : Je parle ici de comportements inadaptés. Mais pas de faits qui sont punis par la loi. Si vous êtes victime de violence ou de harcèlement, quelque en soit la nature, les pistes dont on va parler ne suffisent pas, loin de là. Il est alors indispensable de vous mettre en sécurité et de signaler les faits.

L’une des caractéristiques des personnalités que j’appelle (poliment) « difficiles », c’est de dénigrer les gens autour d’eux. Je suis convaincue, je l’ai déjà dit, que ça s’explique pour un souci d’estime de soi. Le problème, c’est qu’on a tendance à croire toutes ces paroles négatives qui nous concernent. Alors qu’on arrive beaucoup plus facilement à les écarter quand elles mettent en cause les autres. C’est étonnant comme on se dévalorise aussi facilement, comme on se laisse. Ces gens ont parfois un réel talent pour exploiter nos failles.

Pour avancer, je vous proposer de « contrer » les agressions qui vous visent en pensant très activement. Par exemple, si on vous reproche de ne pas assez travailler, revenez aux faits en pensée (« je travaille selon les horaires prévues à mon contrat et pour lesquelles je touche un salaire »).

Il peut être très utile aussi de réaliser que ce que vous reproche votre interlocuteur en dit plus sur lui que sur vous. Il n’est pas rare de constater qu’on a tendance à retrouver chez les autres ses propres défauts. Ainsi, votre agresseur aura tendance à vous attaquer sur ces propres faiblesses. En sachant cela, il est est plus facile de relativiser la portée de ses paroles.

Je vous retrouve dès demain ici pour continuer la conversation et vendredi sur le podcast.

Si cet article vous a plu, merci de le partager ! Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux articles et podcasts, inscrivez-vous à la newsletter. NOUVEAU : le podcast est maintenant disponible également sur la chaîne Youtube.
Portez-vous bien,

Laisser un commentaire