Gérer les gens « difficiles » : essayer de se mettre dans leurs chaussures

On continue sur le thème qu’on vient de découvrir : comment on peut gérer les gens « difficiles ». On a déjà vu que, malheureusement, on a souvent à faire avec des gens dont on se passerait facilement et qu’on a pas de prise sur la façon dont ils se comportent. On a commencé à voir comment ne pas se laisser démolir et comment éviter de se laisser déborder par ses émotions. On a aussi évoqué les limites qu’on peut (et qu’on doit) poser avec les gens « difficiles ».

Note : Je parle ici de comportements inadaptés. Mais pas de faits qui sont punis par la loi. Si vous êtes victime de violence ou de harcèlement, quelque en soit la nature, les pistes dont on va parler ne suffisent pas, loin de là. Il est alors indispensable de vous mettre en sécurité et de signaler les faits.

Je ne voulais pas finir la semaine sans y donner une note d’empathie. En effet, les gens qui vous pourrissent la vie ont de grandes chances d’être eux-mêmes en souffrance. J’ai du mal à imaginer qu’on puisse prendre (en apparence tout au moins) du plaisir à emmerder le monde si on est parfaitement heureux. Mais je suis peut-être candide…

D’ailleurs, je tiens assez, à cette innocence. Si vous êtes convaincu.e que l’humanité est damnée, on peut en discuter, mais je ne suis pas prête à abandonner ma vision optimiste en ce qui concerne les gens. Mais revenons à notre sujet.

Je disais donc que je suis convaincue que le genre de comportement dont nous parlons depuis samedi ne peut venir que d’une blessure. Il peut être intéressant de savoir de quoi il s’agit. Mais ce n’est pas souvent possible, ni même très sain. Après tout, la personne dont nous parlons a le droit à une vie privée. Mais je trouve que ça m’apporte un certain soulagement de savoir qu’il y a une raison à tout cela, mais si je ne la connais pas.

On en finit là sur ce sujet pour le blog, mais le podcast de demain y reviendra avec un angle différent. On se retrouve samedi ici pour un tout nouveau thème.

Si cet article vous a plu, merci de le partager ! Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux articles et podcasts, inscrivez-vous à la newsletter. NOUVEAU : le podcast est maintenant disponible également sur la chaîne Youtube.
Portez-vous bien,

Laisser un commentaire