Visualiser sa vie choisie : l’outil des champions

Je profite de cette nouvelle semaine pour partager avec vous une découverte récente qui a trouvé sa place dans ma vie : la visualisation. Hier, on a découvert qu’imaginer et faire réellement activent les mêmes circuits de neurones. Aujourd’hui, on voit comment cet outil est utilisé depuis des décennies par les sportifs.

Vous avez probablement déjà vu un.e skieur.se se repasser sa descente dans sa tête en s’accompagnant de quelques gestes. C’est une façon de fixer dans son cerveau le tracé d’une piste qu’il n’a pu parcourir qu’un nombre limité de passages. Tout est présent dans cette visualisation : chaque détail du terrain qu’il.elle a pu mémoriser, chaque prise de carre, chaque geste…

Un.e patineur.se ou un.e gymnaste va de la même façon se « faire le film » de son enchaînement dans sa tête régulièrement. Pas exactement un film réaliste d’ailleurs. C’est plutôt le film de la version parfaite de cet enchaînement. Une version où chaque geste est exactement à sa place, au bon moment.

Ce n’est pas pour rêver ou se motiver que les sportifs utilisent cette technique, mais pour entraîner leur cerveau, pour le programmer. Non seulement pour qu’il sache ce qui est attendu, mais aussi pour qu’il sache le faire. Encore mieux, pour qu’il sache qu’il sait déjà le faire.

Comme on a vu hier, le cerveau ne fait pas une grande différence entre ce qu’on fait et ce qu’on imagine. Visualiser le résultat attendu pour un sportif, c’est programmer son cerveau pour l’atteindre.

Rendez-vous ici demain pour utiliser cette technique pour programmer votre propre cerveau. On en parle également dans le podcast de vendredi prochain.

Si cet article vous a plu, merci de le partager ! Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux articles et podcasts, inscrivez-vous à la newsletter. NOUVEAU : le podcast est maintenant disponible également sur la chaîne Youtube.
Portez-vous bien,

Laisser un commentaire